DOSSIER 1/5 : Jouer, mode d’emploi 2003, s’initier…

Pour vous le jeu vidéo c’est … une énigme que vous aimeriez bien résoudre. Vous voulez… vous initier aux jeux vidéo.

Ce qu’il faut savoir pour commencer…

Les jeux vidéo vous en avez forcément entendu parlé. Vous connaissez des gens qui jouent, ou qui ont des enfants qui jouent. Bon sang ! Ce sont vos propres enfants qui jouent, ou votre petit frère, ou le grand, ou des amis proches, ou pire : votre petit (e) ami (e) ! Mais rien à faire, quand ils en parlent vous ne comprenez rien, ni leur vocabulaire, ni les enjeux. En jeune parent attentif vous aimeriez bien saisir ce qui passionne tant votre garçon de 12 ans. En jeune urbain célibataire actif connaissant au moins déjà la musique, le cinéma, la BD, ou des choses plus nobles encore comme la littérature, les arts plastiques, vous sentez bien qu’en faisant l’impasse sur les jeux vidéo, vous ratez quelque chose. Diable, même Libé en parle dans ses pages culturelles ! Comment s’y intéresser alors sans avoir l’air ridicule ? Comment rattraper le retard et, après tout pourquoi pas : comment commencer à jouer sans craindre le mépris de l’intelligentsia et les railleries de ceux qui s’appellent « les joueurs » ? Que vous soyez simple curieux, néophyte ou pratiquant assidu, vous trouverez dans les 5 chapitres de ce dossier quelques conseils pour mieux vivre et partager le jeu vidéo. Mais avant d’aller plus loin, faisons le point sur les fausses vérités qui collent encore aux semelles des jeux vidéo en 2003…

10 contre-vérités du jeu vidéo

1 Les jeux vidéo n’intéressent que les garçons

Vrai : Une écrasante majorité des joueurs est masculine. L’essentiel de ceux qui conçoivent les jeux le sont aussi. CQFD.
Faux : Les mœurs changent : de plus en plus de filles jouent. Il y a même des équipes féminines dans les sports électroniques.

2 Les jeux vidéo sont violents et influencent la jeunesse

Vrai : Certains jeux sont effectivement violents, c’est pour ça qu’il existe une classification (PEGI) (1) indiquée en gros sur les boites qui différencient les jeux pour enfants de ceux déconseillés aux moins de 18 ans.
Faux : Aucune observation scientifique sérieuse n’a prouvé que les jeux vidéo provoquaient des comportements anormaux, pas plus que pour le cinéma, la télévision et la musique des Sex Pistols.

3 Les jeux vidéo abrutissent et provoquent des crises d’épilepsie

Vrai : Que se soit pour travailler, regarder la TV, surfer sur Internet ou jouer, rester plusieurs heures devant un écran fatigue les yeux et la tête.
Faux : C’est une toute petite minorité de gens déjà sujets à l’épilepsie, de surcroît susceptibles d’être photosensibles, qui peuvent avoir éventuellement une crise d’épilepsie, comme en regardant les phares des voitures la nuit (2).

4 Le jeu vidéo est une drogue

Vrai : Certains « joueurs » apparemment sous l’emprise de leur passion jouent trop longtemps et trop souvent au détriment d’autres activités.
Faux : Encore une fois, aucune étude scientifique n’étaye cette assertion qui exprime avant tout le désarroi populaire devant une activité mal comprise parce que trop récente.

5 Le jeu sur PC est en voie de disparition

Vrai : L’arrivée des consoles nouvelles générations faciles à manipuler comme la PlayStation 2, la GameCube et surtout la Xbox a ébranlé le jeu sur PC si compliqué à pratiquer (configuration, installation, compatibilité…).
Faux : Le jeu sur PC est à nouveau en vedette avec l’arrivée début 2004 de jeux techniquement trop ambitieux pour les consoles (Doom III, Half-Life 2) et prouve sa capacité à évoluer avec le temps.

6 Microsoft et sa console Xbox n’ont pas l’expérience du monde du jeu vidéo

Vrai : Le marché des consoles de jeux est entre les mains expertes des japonais depuis presque 20 ans et Microsoft a fait quelques erreurs au lancement de la Xbox : manette pas adaptée, prix trop élevé.
Faux : Microsoft réalise des jeux sur PC depuis longtemps, et la (bonne) volonté et les moyens investis dans la Xbox garantissent une dynamique qui durera plusieurs années.

7 La GameCube est une console pour enfants

Vrai : Nintendo est en effet le meilleur spécialiste des jeux pour tous les âges, enfants inclus.
Faux : Les jeux Mario et Zelda ne sont pas seulement pour les enfants contrairement à Casimir. Et Nintendo édite dorénavant aussi des jeux pour public adulte (Eternal Darkness, Metroid Prime…).

8 Les jeux vidéo coûtent trop chers

Vrai : Un jeu récent coûte entre 40 € et 60 € , soit deux à trois fois le prix d’un DVD.
Faux : Contrairement à un film, un jeu vidéo n’est pas d’abord exploité et amorti en salle. Son seul revenu est celui de la vente directe en magasins. Il faut aussi savoir que le développement d’un jeu nécessite de 2 à 5 ans de travail pour plusieurs dizaines de spécialistes, voire des centaines. A quoi il faut ajouter le coût matériel en constante évolution et les royalties demandées par les fabricants de consoles.

9 L’industrie du jeu vidéo rapporte plus d’argent que celle du cinéma

Vrai : L’industrie du jeu vidéo représente, par exemple en France, 1,105 milliards d’euros contre 1,014 milliards d’euros pour le cinéma (3).
Faux : Le chiffre retenu pour le cinéma est celui de l’exploitation en salles, pas du marché de la vidéo domestique dont les chiffres cumulés dépasseraient ceux du jeu vidéo (3).

10 Les jeux vidéo ne sont pas de l’art

Vrai : De la fabrication à la distribution en passant par toutes les étapes marketings, le jeu vidéo est un produit de loisirs avant tout.
Faux : Comme pour le cinéma et la musique pop, on trouve au milieu de tous les produits formatés des jeux vidéo qui donnent une vision singulière du monde via la sensibilité et la créativité de leurs auteurs (Myst, Rez, Zelda, Ico…)(4).

(1) PEGI : Pan-European Game Information.(www.pegi.info)
(2) Enquête du CNRS d’avril 1999 (www.cnrs.fr/Cnrspresse/n373a3.htm)
(3) Chiffres année 2001. Recettes vidéo/DVD en France : 1,619 milliards d’euros. (Source CNC / Cahiers du Cinéma). Total des recettes jeu vidéo en 2002 : 24,5 milliards de dollars (Source EDGE #120 p.07).
(4) Cf Larousse : Art / Chacun des domaines où s’exerce la création esthétique, artistique.

DOSSIER : Jouer, mode d’emploi 2003…
  1. Ce qu’il faut savoir pour commencer
  2. Ce qu’il faut savoir pour jouer en célibataire
  3. Ce qu’il faut savoir pour jouer et vivre en couple
  4. Ce qu’il faut savoir pour jouer en famille
  5. Ce qu’il faut savoir pour jouer en groupe
Dossier réalisé avec légèreté par François Bliss de la Boissière

(Publié dans VSD Hors série Jeux vidéo n°2 en novembre 2003)

VSD HS Dossier jouer 2003
VSD HS Dossier jouer 2003

Message aux lecteurs. Vous avez apprécié cet article, il vous a distrait un moment ou aidé dans vos recherches ? Merci de contribuer en € ou centimes de temps en temps : Paypal mais aussi en CB/Visa avec ce même bouton jaune sécurisé


Comme dans la rue, pas de minimum requis. Ça fera plaisir, et si la révolution des microtransactions se confirme, l’auteur pourra peut-être continuer son travail d’information critique sans intermédiaire. Pour en savoir plus, n
‘hésitez pas à lire ma Note d’intention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *